PHILIPPE DRUILLET
Né le 28 juin 1944, à Toulouse.

Grand Prix du Festival International de la BD d'Angoulême (1988)
Grand Prix National des Arts Graphiques (1996)
Commandeur des Arts et Lettres (1998)

1944-1952
Il passe les huit premières années de sa vie à Figueiras (Catalogne), la ville de Salvador Dali.

Il arrive en France à la mort de son père (1952) et découvre le monde humain. En Espagne, il était le sale français. En France, il devient le sale espagnol. De quoi forger un caractère ! Il comprend très tôt que la seule valeur qui compte c’est le respect des autres.

1960
Premier métier : photographe. Il a alors seize ans.

1963
Rencontre Jean Boullet, journaliste et écrivain du Bizarre. Décorateur pour Dracula, court métrage en ombres chinoises de Boullet.

Collabore à la revue Midi-Minuit Fantastique. Devient le correspondant français du magazine américain Famous Monsters of Filmland.

Il perfectionne alors la technique du Photogramme, photo d'un film pendant sa projection sur un écran de Cinéma. Ses clichés sont publiés dans de nombreux ouvrages internationaux sur le Cinéma et le Fantastique.

1965
Rencontre sa femme Nicole et découvre le dessin.

1966
Premier livre, premier Lone Sloane : Le Mystère des Abîmes (aux éditions Eric Losfeld).

1967-1969
Diverses illustrations de science-fiction dont Conan, Fiction et Galaxie.

Affiches des films de Jean Rollin (Le Viol du vampire, La Vampire nue et Le Frisson des vampires).

1967-1968
Comédien au Théâtre du Soleil. Il joue notamment dans Le Songe d'une nuit d'été et Les Clowns, deux pièces mises en scène par Ariane Mnouchkine.

1969
Entre au journal Pilote.

| suite |